Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Nations Libres
  • Nations Libres
  • : Chronique du choc entre les nations libres et qui tiennent à le rester, et le mondialisme ravageur qui cherche à les soumettre.
  • Contact

Recherche

9 août 2012 4 09 /08 /août /2012 20:40

Puissance éphémère et méconnue, l'Etat fondé au début du XIXème siècle par les Sikhs du Pendjab est un des plus originaux que l'Asie ait vu naître en ces temps troublés. La volonté de fer d'un jeune gouverneur, le futur râja Ranjît Singh, permit la fondation d'un royaume du Pendjab unifié, ouvert à toutes les religions, et doté d'une armée moderne. Seule l'implacable machine de guerre britannique parvint à écraser cet Etat innovateur, le faisant tomber sous le joug colonialiste. 

 

Frontières probables du royaume sikh du Pendjab à son apogée. 

 

Lorsqu'il devient gouverneur de Lahôre (actuel Pakistan) en 1792, le jeune Ranjît Singh n'a que 12 ans; il est alors sous la tutelle des Afghans, dont il ne deviendra indépendant qu'en 1799. Nommé Râja en 1801, il entame la conquête des grandes villes et régions du Pendjab: Amitsar tombe en 1802, et dès 1805, il est reconnu comme chef légitime par la plupart des chefs sikhs de la région. En 1823, Ranjît Singh contrôle un vaste royaume qui comprend la région de Lahôre, le Cachemire, le Peshâwar, une partie du Tibet et tout le nord-ouest de l'Inde actuelle. 

 

 

Royaume sikh, pouvoir multiconfessionel

 

Quoique dirigé par de grands chefs sikhs, le royaume de Ranjît Singh se distingue par une politique d'ouverture et de tolérance religieuse exceptionnelles pour cette époque et cette région. Séculier, cet Etat choisit de s'appuyer sur les différentes communautés religieuses qui le composent. Traités à égalité, les musulmans et les hindous sont protégés par le Râja qui les associe à son pouvoir, et demeurent bien entendus libres de pratiquer leur culte. 

Ainsi l'administration est-elle équitablement partagée entre sikhs, hindous et musulmans; c'est également un triumvirat issu de ces trois religions qui est chargé, en 1831, de représenter le royaume auprès des Britanniques. 

Quant aux chrétiens, ils sont enrôlés dans les milices et forment de ce fait une communauté d'élite du royaume, protégée et respectée. 

 

En 1831, Ranjît Singh fait recouvrir d'or l'édifice le plus sacré des Siths, le "Harmandir Sahîb", qui prend alors le nom de "Temple d'Or".

 

Cette politique de tolérance explique la richesse des édifices religieux légués par le royaume sikh; les mosquées des territoires conquis sont épargnées, et parfois même reconstruites après leur destructions. Il en va de même des temples hindous. 

Ranjît Singh doit également écraser une secte sikhe extrémiste, celle des Akalis. Bien que les Sikhs ne soient que 10% de la population du Pendjab, ces fanatiques sont hostiles à la politique de tolérance des hindous et des musulmans. Une armée moderne et bien équipée l'aidera à les contrer.

 

 

Jean-François Allard et la modernisation de l'armée sikh

 

Écrasé entre les royaumes d'Asie Centrale et les colonies britanniques, l'Etat sikh du Pendjab ne devait sa survie qu'à deux facteurs. En premier lieu, il protégeait la Compagnie des Indes Britannique des incursions en provenance de Perse et d'Afghanistan. Mais surtout, il s'était doté d'une armée moderne, de type napoléonien, fondée et en partie commandée par le Français Jean-François Allard. 

 

Ancien capitaine de la Grande Armée de Napoléon, ce fidèle soldat de l'Empereur s'exila après la défaite de Waterloo; il partit tout d'abord en Perse, avant d'arriver au royaume du Pendjab nouvellement formé. En 1822, le Râja Ranjît Singh lui confie, ainsi qu'à son ami italien Ventura, le soin de réorganiser son armée. 

Les deux compères s'attellent à la tâche en prenant le commandement d'une brigade spéciale, connue par les Anglais comme la "French Brigade". Son efficacité et sa modernité permettent au Râja de conquérir le Peshâwar en 1823: une fructueuse association était née. 

Deux autres militaires, Claude-Auguste Court (français) et Paolo Avitabile (italien) prennent à leur tour la tête de brigades d'élite. Leur efficacité est telle que Ranjît Singh décide d'équiper et d'entrainer toute son armée sur le modèle napoléonien. C'est ainsi que le royaume sikh du Pendjab devient une puissance militaire de pointe, respectée et redoutée de ses voisins. 

 

Représentations de Jean-François Allard (à gauche) et du Râja Ranjît Singh (à droite); les compétences militaires du premier combinées à la grandeur politique du second permirent au Pendjab de devenir une puissance d'envergure. 

 

 

Décadence et conquête britannique

 

En 1839, Ranjît Singh meurt après un règne de 38 ans. Plusieurs de ses épouses et de ses "femmes-esclaves" s'immolent sur son tombeau. Isabelle Alonzo n'apprécierait guère. La crise de succession qui s'ouvre affaiblit terriblement l'Etat. Plusieurs factions se créent, s'opposent et complotent. 

 

Toujours prêts pour un coup tordu, les Britanniques fondent sur ce royaume en crise. Ils ravivent les vieilles tensions religieuses, que Ranjît Singh avait voulu apaiser; en 1846, ils s'appuient sur une faction sikh pour envahir le pays; désorganisée, la puissante armée est balayée à Sobraon. Une partie du Pendjab est annexée par les Britanniques, mais un Etat sikh se maintient tant bien que mal. 

En 1849, les Britanniques décident d'en finir et écrasent les Sikhs à Gujrat, avant d'annexer leur Etat. 

 

Un siècle de colonisation britannique aura fait bien des ravages. Partagé entre l'Inde, la Chine et le Pakistan, l'ancien royaume sikh du Pendjab est aujourd'hui le théâtre d'innombrables conflits interethniques et confessionels. 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

jul 05/09/2014 17:43

Bonjour,

Oui, Frère Elyôn est bien le premier et le dernier des Prophètes, ou Elie réincarné, en ces temps de la fin et j'en suis personnellement convaincu ! Car nul homme au monde ne peut apporter autant de Révélations surprenantes, mais toujours en corrélation avec les Saintes Écritures, si Frère Elyôn n'était pas L'Envoyé de la Sainte Trinité ! D'autant plus qu'Elie est annoncé, mais aussi Enock, par la venue des "deux Témoins" dans l'Apocalypse de Saint Jean. Prophétie également révélée par La Sainte Vierge Marie à Mélanie de la Salette. Aujourd'hui, c'est Elie seul qui se présente à nous et c'est une grande grâce pour nous autres Français, mais aussi pour les Européens : Dieu soit loué ! L'autre Témoin, d'après Frère Elyôn interviendra plus tard, lorsqu'il sera prêt. Frère Elyôn le connait, mais lui ignore encore sa Mission. Alors n'hésitons pas à aller sur le Site Sacré, voulu par Dieu, afin que nous recevions une grande Lumière, nous qui sommes dans les ténèbres depuis trop longtemps ! Nous qui croyons détenir une forme de vérité, et bien nous en sommes très loin de la pensée du Père éternel ! Voilà pourquoi, et pendant qu'il en est encore temps, parce que sous peu il sera trop tard, je vous invite cordialement à visiter le Site Sacré...

QUI FAIT QUOI ? ET OU VA-T'ON ?

UN SEUL SITE... LA VÉRITÉ ET LA VOLONTÉ DE DIEU, POUR SA SEULE GLOIRE ET LE SALUT DES ÂMES...

LE SITE EST SACRÉ, CAR IL EXISTE PAR LA GRÂCE DE LA SAINTE TRINITÉ. MERCI DE PRENDRE UN PEU DE TEMPS POUR LE LIRE ATTENTIVEMENT, PARCE QU'IL RÉPOND A TOUTES LES INTERROGATIONS QUE NOUS NOUS POSONS : SPIRITUELLES, POLITIQUES, SCIENTIFIQUES, ESCHATOLOGIQUES, AINSI QUE CONCERNANT LE GRAND MONARQUE ET LE SAINT PONTIFE ANNONCÉS DEPUIS PRES DE MILLE ANS ! ...

Alors le lire c'est bien, mais transmettre par le biais du Web et partager partout ce Site Sacré : c'est un Acte crucial de Charité chrétienne. Ce Devoir spirituel extrêmement important vaut toutes les prières, car en agissant ainsi, vous obéissez à la Volonté de Dieu et vous serez récompensés par votre Action sainte. Voyez-vous, on peut faire beaucoup, tout en restant chez soi. Merci de votre compréhension...

Que l'Esprit Saint vous éclaire dans cette lecture Divine et que Dieu vous garde de la Tourmente qui vient...

LE SITE SACRÉ : http://www.prophete-du-sacre-coeur.com/

E-mail : frere-elyon@prophete-du-sacre-coeur.com

FELICITE 17/11/2013 21:09

Que sont devenus les héritiers de Ranjit Singh à partir de 1839?