Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Nations Libres
  • Nations Libres
  • : Chronique du choc entre les nations libres et qui tiennent à le rester, et le mondialisme ravageur qui cherche à les soumettre.
  • Contact

Recherche

22 avril 2011 5 22 /04 /avril /2011 20:52

J'apprends à l'instant que la fondation "Terra Nova", think thank notoirement proche de Dominique Strass-Kahn, envisage une réforme de l'election présidentielle et de son mode de scrutin. Sous couvert de "moderniser" la politique, il s'agit avant tout de s'assurer que Marine Le Pen ne puisse accéder au second tour. C'est ici que nos démocrates "progressistes" -eux-mêmes revendiquent le terme - montrent leur vrai visage: le vote du peuple ne convient pas? Changeons le scrutin de façon à modifier les résultats. Des méthodes que mêmes les démocraties populaires d'Europe de l'Est n'osaient pas utiliser. 

 

L'idée d'un changement de scrutin, en elle-même, n'est d'ailleurs pas si idiote; on se rend bien compte à quel point le système electoral qui est celui de la 5ème République tend à favoriser l'affrontement entre deux partis, entre les candidats des médias et des sondages. Une réforme pour la démocratie ne serait pas forcément une mauvaise chose. Une réforme pour empêcher un parti, X ou Y, d'arriver au pouvoir, est une absurdité totale.

 

La logique de "Terra Nova" est d'autre part d'une ingénuité totalitaire assez stupéfiante. Si Marine Le Pen est placée à 25% dans les sondages, on pourrait logiquement penser que c'est la preuve que ses idées progressent, qu'elle sait s'imposer ou trouver sa place. Mais non! Pour "Terra Nova", c'est la preuve que... l'election présidentielle ne reflète pas ce que veut le peuple. Et l'association d'expliquer posément que le peuple, en effet, ne veut pas de Marine Le Pen, et veut Dominique Strauss-Kahn. Il est curieux de voir que ce genre d'organisme n'envisagent pas une seconde que leurs désirs ne se confondent pas forcément avec ceux du peuple. Il est fort curieux également de les voir déformer les modes de scrutin pour faire correspondre les résultats à leur réalité, plutôt que de combattre les idées de leurs adversaires. 

J'ignore si le FN est un danger pour la démocratie et la République. Mais ces dernières me semblent bien plus menacées par les idéologues fous, les progressistes aux méthodes d'Ancien Régime, de "Terra Nova". 

Partager cet article

Repost 0

commentaires