Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Nations Libres
  • Nations Libres
  • : Chronique du choc entre les nations libres et qui tiennent à le rester, et le mondialisme ravageur qui cherche à les soumettre.
  • Contact

Recherche

6 mars 2013 3 06 /03 /mars /2013 14:47

La mort de Hugo Chavez est une triste nouvelle pour le peuple vénézuélien, bien sûr, mais aussi pour tous ceux dans le monde qui partageaient son combat social, patriote, populiste et anti-impérialiste. 

 

 

Le président vénézuélien était avant tout un socialiste - un vrai, comme il n'en existe plus en Europe. Toujours élu démocratiquement, il était très aimé pour avoir redonné la parole et le pouvoir au peuple. Les revenus du pétrole ont été repris aux grandes multinationales, et utilisés pour le développement du pays. Une politique sociale et économique ambitieuse a permis de réduire les écarts entre les plus riches et les plus pauvres, et d'assurer une aide minimale (éducation, santé...) à ces derniers. 

 

Ce combat pour l'égalité sociale, Hugo Chavez le tirait aussi de sa foi catholique. Certes, il dénonçait l'idée de dogme religieux, et les dérives de l'Eglise en tant qu'institution. Mais il ne manquait jamais de se référencer à Jésus Christ, en qui il voyait le "premier des révolutionnaires". Une certaine vision du christianisme, sain, défenseur des pauvres et des opprimés, combattant l'injustice et le vol. 

 

Hugo Chavez était un patriote, qui a toujours rejeté l'ingérence étrangère dans son pays. Ils n'a jamais pardonné aux Etats-Unis leur tentative de le renverser en 2002 - tentative déjoué par le peuple vénézuélien, qui est intervenu pour sauver son président. Et les Etats-Unis ne lui ont jamais pardonné d'avoir utilisé les richesses du pétrole pour son peuple, plutôt que pour leurs grandes entreprises. 

 

C'était aussi un anti-impérialiste convaincu. Alors que les pays arabes gardaient un silence embarassé, il avait condamné haut et fort la politique coloniale du gouvernement israélien. Aux côtés de Vladimir Poutine ou de Christina Kirchner, il avait combattu l'impérialisme américain. Sans crainte des représailles, il avait dénoncé les agressions occidentales envers l'Irak, la Libye, et plus récement, les tentatives de déstabilisation de la Syrie. 

 

Dans le fond, Hugo Chavez était l'héritier des grands anti-impérialistes du XXème siècle: ceux qui refusaient la soumission aux Empires, qui voulaient réserver les richesses de leur pays à leur peuple, et défendaient un modèle de développement national, populiste et solidaire. De Juan Peron à Bourguiba, de Kemal Atatürk à Nasser, de Charles de Gaulle à Thomas Sankara, ce sont là des hommes qui ont marqué leur pays et servi d'exemple au monde. 

 

Enfin, il était un homme, pas infaillible, et qui a pu connaitre des faiblesses et des échecs: des propos parfois maladroits, un bilan médiocre en matière de sécurité, une certaine indulgence face à la corruption, une économie trop centrée sur le pétrole. Mais existe-t-il un seul grand homme qui n'ait jamais commis d'erreur? 

 

 

Il faut dénoncer la propagande des médias occidentaux qui, à la mort de Chavez, ont cherché à le salir. Il faut aussi éviter de sombrer dans l'idolâtrie, ou d'en faire un modèle à suivre en tout point. Il faut simplement rendre hommage à un dirigeant qui, pendant près de 14 ans, a protégé l'indépendance de son pays et les intérêts de son peuple. 

Le grands hommes de l'histoire ont souvent été trahi par leurs héritiers. Espérons que Nicolas Maduro, successeur désigné de Hugo Chavez, sera une exception confirmant la règle...

 

 

 

En complément: un excellent communiqué de Nicolas Dupont-Aignan, réagissant à cette triste nouvelle. 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Tai 08/03/2013 19:31


VIVE Chavez, rip. 


Dénoncons Mélenchon, le faux chaviste qui se moque du Pauvre Chavez, la preuve :


-Mélenchon 40 ans = PS


-Mélenchon = OUI A Maastricht


-Mélenchon = pour la guerre contre la Libye, la Syrie.


Or Chavez a toujours soutenu Kadhafi et Bachar el Assad. 


-Mélenchon pro-Israëlien et sioniste = il appelle a la Haine du Régime Iranien, or c'est un pays qui ne cherche qu'a se défendre face  a Israël, Mahmoud Ahmadinejad n'est pas négationniste
il a reconnu que l'Holocauste était horrible et tragique et n'a jamais dit vouloir rayer Israël de la carte mais le régime qui occupe Al Quds doit disparaïtre des pages de l'Histoire. 


Or Chavez est un grand ami d'Ahmadinejad, Ahmadinejad a pleuré lors des funeirailles de Chavez le Grand.