Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Nations Libres
  • Nations Libres
  • : Chronique du choc entre les nations libres et qui tiennent à le rester, et le mondialisme ravageur qui cherche à les soumettre.
  • Contact

Recherche

15 juin 2012 5 15 /06 /juin /2012 23:46

Il serait le symbole de l'islam de France, des Lumières et de la République. Incarnant la rencontre entre cette religion pluriséculaire et notre vieille nation chargée d'histoire, Hassen Chalghoumi (président de l'association culturelle des musulmans de Drancy) serait tout à la fois Averroès, Rousseau et Montesquieu. C'est donc avec une certaine surprise que l'on découvre ce folklorique personnage au regard égaré, à l'élocution difficile et aux amis douteux. On essaie de se rassurer en évoquant son amitié avec des  philosophes réputés: (Caroline Fourest, Christine Tasin...), l'estime que lui portent les grands hommes du temps (Nicolas Sarkozy, Nadine Morano, François Hollande...), ou bien encore sa défense des grandes démocraties de ce monde (Arabie Séoudite ou Tunisie de Ben Ali en tête). Et puis après tout, Benard-Henri Levy en personne ne l'a-t-il pas reconnu comme "l'honneur de l'islam"? Assez curieusement, pourtant, les musulmans français ne semblent pas se rendre compte de la chance qu'ils ont d'être représentés par cette éminence. Et soudain, le doute s'installe. A-t-on vraiment affaire à l'intellectuel qui initiera un nouvel âge d'or de l'islam... ou bien plutôt à une imposture chez qui le ridicule le dispute à l'infamie de la manoeuvre? 

 

Suffira-t-il d'affubler l'imam de la République de quelques oripeaux traditionnels, que n'auraient pas reniés les Dupondt de Tintin, pour rallier à lui les musulmans français? Essaiera-t-on de le faire monter sur un chameau, ou tisser des tapis volants, avant de comprendre que nos compatriotes musulmans ne veulent pas être représentés par des pantins folkloriques, mais par des intellectuels sérieux et responsables?

 

 

Un brave "blédard" pour ridiculiser l'idée d'islam de France?

 

Très certainement, Hassen Chalghoumi n'est pas un homme malhonnête. Ayant grandi en Tunisie, il a pu observer sur place le danger que représentent les mouvements islamistes, observation renforcée par ses séjours en Syrie et au Pakistan. Naturalisé en 2000, il ne connaît guère les réalités françaises et croit certainement, de la manière la plus sincère qui soit, combattre pour la République et contre l'intégrisme. 

 

C'est à ce titre que les journalistes, politiques et personnalités médiatiques, le présentent comme "imam des Lumières", ou "imam de la République". On veut faire de cet homme le représentant de l'islam de France: un islam coupé des influences étrangères, et adapté à la civilisation française. L'idée est noble, mais son application requiert qu'elle soit portée par une personnalité cultivée, ayant gagné le respect des musulmans de France. 

Tout ce que n'est pas l'imam Chalghoumi. Ses approximations, sa soumission aux pouvoirs politiques, ses relations avec d'autres lobbies communautaires, le discréditent totalement pour remplir ce rôle. Et comment veut-on demander à un blédard (au sens propre du terme: venu droit du bled), formé à l'étranger, naturalisé depuis seulement 12 ans, s'exprimant dans un français épouvantable, de franciser l'islam? De transmettre aux musulmans l'amour de la France? 

 

Marine Le Pen n'avait fait qu'une bouchée du soldat Chaghoumi, que l'on avait certes envoyé au casse-pipe avec une mission sacrément délicate: critiquer la candidate frontiste tout en reprenant son discours sur le "péril islamiste"...

 

Symboliser l'islam de France par Hassen Chalghoumi, c'est le meilleur moyen de tuer cette idée dans l'oeuf. Consciemment ou pas? Les responsables politique se rendent-ils compte du choix calamiteux qu'ils offrent aux musulmans? Soit l'humiliation d'être représentés par un analphabète tout droit venu du bled, soit la tentation de rejoindre des personalités extrémistes mais qui, elles, savent convaincre et s'exprimer. 

 

Pourquoi ne pas mettre en avent des personnalités brillantes, françaises, musulmanes, capables de représenter les musulmans français, à l'instar d'un Tareq Oubrou (imam de Bordeaux) ou d'un Camel Bechick (président du club "Fils de France")? Peut-être parce que ces personnalités sont moins soumises qu'Hassen Chalghoumi à la bien-pensance? 

 

 

Imam républicain, imam du CRIF?

 

Car ni Tareq Oubrou, ni Camel Bechick, n'ont reçu l'onction suprème: celle du CRIF et du système qu'il représente. Soyons clair: le dialogue entre nos compatriotes musulmans et juifs est une chose très saine (et les deux personnalités citées l'ont entamé depuis longtemps). Mais les Français juifs n'ont rien à voir avec cette institution, le CRIF, qui prétend les représenter, alors qu'elle n'est qu'un groupe d'influence au service d'Israel. 

 

Or, Hassen Chalghoumi, peut-être par naïveté, a tissé avec cet organisme des liens très forts; se rendant tous les ans aux diners du CRIF, il entretient avec ses responsables des rapports réguliers. Pour cette raison, certain en ont fait le symbole d'un islam "modéré" et "républicain". 

Quelle ironie! Quel retournement sémantique! Être "républicain", ce serait donc se rendre au CRIF, organisme communautariste, et donc anti-républicain au possible?

 

Si le dialogue interreligieux est une initiative louable, il ne doit pas se transformer en alliance des communautarismes: pourquoi ne pas prôner plutôt un rapprochement de musulmans réellement républicains et de juifs patriotes, comme il y en a tant dans notre pays? 

 

Sous l'influence du CRIF, et des responsables politiques et médiatiques, Hassen Chalghoumi a entamé un rapprochement spectaculaire avec Israel, dont le symbole est la visite qu'il y a faite en juin 2011, pour y débattre de la laïcité (sic). Voyage en compagnie de personnalités aussi symboliques que Caroline Fourest ou Alain Finkielkraut...

 

 

 


 

 

Au lieu de combattre l'antisémitisme supposé des Palestiniens, notre imam des Lumières ne devrait-il pas plutôt s'intéresser au sort des juifs français? Ou alors, est-il naïf et manipulé au point de confondre juif et gouvernement israélien? 

 

Notons au passage qu'on tue une deuxième fois l'idée d'islam de France: quel musulman accepterait de se soumettre au CRIF pour se dire républicain? Et comment un Français peut-il accepter que l'on associe sa République, avec la politique d'un Etat étranger, comme Israel? 

 

 

Un instrument des islamistes du Golfe contre l'Iran? 

 

Enfin, n'oublions pas la dernière utilisation, peut-être la plus scélérate, que l'on fait de l'imam Chalghoumi. Régulièrement, en compagnie de Bernard-Henri Levy, ou de Caroline Fourest, le blédard des Lumières est invité à attaquer l'Iran. 

De même que les anti-sionistes sont toujours contents de trouver un juif pour critiquer Israel, les médias se plaisent à envoyer un imam faire "le sale boulot" de diabolisation des Iraniens.

 

 

Tout y passe! "Li mariages joyeuses", la lapidation, les droits de l'homme... La leçon est bien apprise, et récitée avec fougue, sous le regard paternel d'un Bernard-Henri Levy aussi fier de son nouvel élève qu'inquiet de sa syntaxe digne d'un Abdallah de Bourgogne....

 

 

 


 

 

 

 

Au milieu de ce flot de critiques contre Téhéran, il en est une qui ne manque pas de nous surprendre: Hassen Chalghoumi reproche à l'Iran de combattre.... l'Arabie Séoudite! Reproche qu'il adresse aussi à Tariq Ramadan (voir vidéo ci-dessous), estimant que ce dernier est "indigne" de "parler di l'Arabie Sioudite, le lieu des destinations de musulmans (sic)". On découvre ainsi que, selon l'imam de la République, les Saoudiens seraient "en guerre avec l'intégrisme". 

On est plutôt étonné de l'apprendre: l'Arabie Séoudite, jusqu'à nouvel ordre, est la pire dictature théocratique du monde. Mais pour l'imam des Lumières, il est indigne de la critiquer. (Il est vrai que Nicolas Sarkozy estimait que la France et l'Arabie Séoudite partageaient "des valeurs communes"... tout se recoupe.)

 

 

 

Mais peut-on envisager un calcul plus subtil encore, dont la simple évocation effraie par le cynisme qu'il révèle? Et si, dans le fond, l'imam Chalghoumi servait à dégouter les jeunes musulmans sunnites de toute idée d'islam de France, et à les renvoyer à des groupes extrémistes? On ferait là d'une pierre deux coups: on crée une armée de jeunes fanatiques sunnites, pouvant être utilisés, au choix, contre l'Iran, la Syrie, la Russie, la Serbie. Et on fait échouer la francisation des musulmans. Du pain béni pour les extrémistes sunnites et les islamistes du Golfe! Hassen Chalghoumi devient donc le jouet et l'instrument de ceux-là même qu'il prétend combattre!

 

 

Homme de lettres et de sciences, imam érudit, de formation française solide, haï des islamistes aussi bien que des islamophobes, l'imam de Bordeaux, Tareq Oubrou, mérite bien plus le titre de républicain que son homologue de Drancy. Mais il n'a hélas pas reçu l'onction botulienne...

 

Résumons donc: Hassan Chaghoumi a réussi à assimiler l'islam de France avec le communautarisme sioniste, l'intégrisme saoudien, la nullité orthographique et la soumission aux politiques. Il a donné beaucoup de grain à moudre aux islamistes de tout poil, qui font volontairement un malgame - pardon, l'amalgame - entre les musulmans républicains, et ce clown. En est-il seulement conscient? L'imam des Lumières n'en est pas une, et dans le fond, n'est pas le vrai coupable de cette situation: la faute en revient à ceux qui, cyniquement, veulement, lâchement, l'ont instrumentalisé pour servir leurs petits desseins mesquins. Volontairement, ils ont laissé aux musulmans français l'alternative entre des islamistes dangereux, et un Hassen Chalghoumi ridicule. Il est temps qu'une réelle alternative à ce non-choix émerge, et à ce titre, on ne peut que saluer la naissance du club "Fils de France", qui tente l'audacieux pari d'un islam français, digne et respectable. On n'a plus qu'à leur souhaiter vraiment que exercer l'islam de Fronce et que la réalité notre avenir ira n'honneur!

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

عبد السلام 14/07/2014 06:25

Il y a un blog qui pourrait t'aider pour comprendre l'islam:
http://vers-le-firdaws.blogspot.com/