Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Nations Libres
  • Nations Libres
  • : Chronique du choc entre les nations libres et qui tiennent à le rester, et le mondialisme ravageur qui cherche à les soumettre.
  • Contact

Recherche

21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 21:39

La nouvelle vient de tomber, pétrifiant de terreur la classe dirigeante française: les sbires de "Moody's", agence de notation prétendant évaluer la bonne santé économique des Etats, menacent de retirer à la France sa note "AAA". François Fillon, qui avait justifié son dernier plan de rigueur par la volonté de sauvegarder cette notation, est bien mal récompensé: "Moody's" fait savoir que ces mesures n'étaient pas suffisantes.

 

Fitch Ratings, Mooby's et Standart&Poor's sont les principales agences de notation qui menacent la France. Malgré ces noms grotesques, il ne faut pas sous-estimer leur dangerosité.

 

Combien de temps encore continuera cette sinistre farce? Qui osera remettre en cause ce pouvoir monstrueux des agences de notations? Quand cessera donc ce spectacle humiliant d'un gouvernement se couchant devant les injonctions d'institutions étrangère et sans légitimité démocratique? Quand cessera-t-on de saigner le peuple français à blanc, pour conserver un "AAA" que nous perdrons tôt ou tard?

Hélas, cette situation ne semble pas déranger les politiciens français. La gauche a trahi le peuple, la droite a trahi la Nation. Vendues aux règles du mondialisme sauvage, elles se soumettent aux ordres des agences de notation, comme un élève penaud écoute les réprimandes de son professeur. 

 

Peut-on rêver qu'un gouvernement, un jour, dise "merde" à ces agences de notation, refuse leurs diktats et leurs évaluations? Peut-on rêver qu'un gouvernement chasse tous leurs agents du territoire français, et emprisonne ceux qui oseraient y demeurer? 

Oh, certainement, de telles mesures auraient un coût. Les banques et les marchés, furieux, lâcheraient la France un temps. Les investisseurs étrangers, sans plus aucun critère de notation, se retireraient peut-être un temps. 

Mais, tôt ou tard, on se rendrait compte de l'inutilité, et même du caractère néfaste, de ces agences de notation. Car la France, avec ou sans "Moody's" et autres " Fitch Ratings", demeure une grande puissance technologique, agricole et industrielle. 

 

On ne peut certainement pas compter sur François Fillon, soumis aux diktats des agences de notations, pour redonner à la France son honneur et son indépendance. 

 

Par ailleurs, quand bien même cela aurait un coût pour la France (ce qui reste difficile à prouver), le jeu n'en vaut-il pas la chandelle? Car ce n'est même pas une question d'efficacité économique: c'est une question d'honneur. Un peuple riche n'est rien s'il est humilié. Il est temps que notre pays cesse de se soumettre et de se sacrifier pour une poignée de dollars.

Partager cet article

Repost 0

commentaires